L'ABC de mon BC

25 juillet 2012

Xinran : Funérailles célestes

funérailles

Funérailles célestes
Basé sur une histoire vraie, ce livre relate la vie d’une chinoise qui a passé plusieurs dizaines d’années au Tibet, à la recherche de son mari, médecin envoyé à la guerre. Elle est partie suite à la lecture d’une lettre lui annonçant sa mort sans plus de précisions.

J’ai adoré ! Un livre enrichissant qui nous fait découvrir la vraie vie des nomades du Tibet, leurs coutumes, un peu leurs pensées, mais aussi celles d’une jeune chinoise qui découvre un pays qui lui était finalement inconnu. On assiste à la confrontation de deux cultures très différentes.

Wen est restée abasourdie sur les marches de l’escalier menant au quartier général de l’armée, les cheveux et le visage trempés par la pluie d’été de la mousson du delta du Yangtse.
Kejun, mort ? Son mari de moins de trois mois, mort ? La douceur de ces premiers jours après leur mariage persistait en son cœur. Elle en sentait encore la chaleur. Sur ces trois mois, ils n’avaient passé que trois semaines ensemble. Il était impossible qu’il soit mort.

Posté par Chrysalise à 14:36 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


24 juillet 2012

Pingeot Mazarine : Le cimetière de poupées

cimetière

Le cimetière des poupées

Une femme écrit à son mari depuis sa cellule. Elle relate sa jeunesse sous le joug de sa mère, puis sa vie de couple avec un homme dominateur, ainsi que son amour pour ses deux fils.

 

Un livre déprimant, qui tire en longueur. La folie de cette femme, que l’on peut comprendre en un sens, m’a dérangée. Ce qu’elle a dû subir ne justifie pas son acte à mes yeux. Elle se porte en victime au fil des pages ce qui devient vite rasoir.

Parfois, tu me remerciais, et mon cœur se brisait, trop étroit pour la reconnaissance, tu me remerciais d’un dîner réussi, de l’éducation de tes enfants, d’être là. Souvent, c’était après une promotion ou une réussite professionnelles. Mais je n’étais déjà plus habituée aux compliments et, égoïste encore, je ne savais pas les recevoir. Je te reprenais, t’empêchais d’en dire plus, j’avais honte que tu puisses me remercier de ce qui t’était dû, de ce que je ne faisais que par devoir, non par talent.

Reçu d’Améthyste suite à la tombola de juillet 2012 grâce à ma réponse farfelue donnée pour l’énigme lançée par Zen2zen62.

Posté par Chrysalise à 14:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

07 juillet 2012

Quignard Pascal : Tous les matins du monde

 

tous les matins

Tous les matins du monde

Un veuf, virtuose de la viole, enseigne son art à ses filles, tandis qu’il refuse de se produire devant Louis XIV. Marin Marais a la chance de faire partie de ses élèves.

Un livre poétique, tendre parfois, cruel à d’autres moments ! L’amour est présent tout le long de ce roman. On s’attache facilement aux personnages. Les scènes charnelles m’ont étonnée certainement à cause du décalage des termes employés, non vulgaires, et de l’époque où se déroule l’histoire.
D’autre part ce récit m’a particulièrement intéressée puisque je travaille non loin des lieux où il se déroule (le long de la Bièvre, entre Jouy-en-Josas et Versailles).

Quand sa fille aînée eut atteint la taille nécessaire à l’apprentissage de la viole, il lui enseigna les dispositions, les accords, les arpèges, les ornements. L’enfant la plus petite fit de vives colères et presque des tempêtes que lui fût refusé l’honneur que son père consentait à sa sœur. Ni les privations de nourritures ni la cave ne purent réduire Toinette et calmer l’ébullition où elle se trouvait.

Création de mon 2ième RING. Envoyé à ...

 

Posté par Chrysalise à 14:06 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

05 juillet 2012

Mendoza Eduardo : Sans nouvelles de Gurb

 

gurb

Sans nouvelles de Gurb

Deux extraterrestres arrivent sur Terre. Leur mission est d’entrer en contact avec les formes de vie locale. Gurb se transforme en Madonna. Quelqu’un le prend en voiture sur le bord de la route. Il disparaît. Son compagnon passe les jours suivants à le rechercher activement.

Un livre hilarant !!! On y voit une vision des humains d’un point de vue original. Le comique est partout. Une bonne tranche de rigolade !

14h.30 Toujours sans nouvelles de Gurb. Imitant les personnes qui m’entourent, je décide de manger. Comme tous les établissements sont fermés, sauf quelques-uns appelés restaurants, j’en déduis que c’est là qu’on sert des repas. Je renifle les poubelles à l’entrée de divers restaurants jusqu’à ce que j’en trouve une qui éveille mon appétit.

Ray créé par cmarcandier. Reçu de tobealivre. Envoyé à VIV-VIVENEF.

Posté par Chrysalise à 13:57 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

02 juillet 2012

Walters Minette : Lumière noire

lumière noire

Lumière noire
Jane Kingley souffre d’amnésie depuis sa tentative de suicide où elle aurait envoyé sa voiture contre un mur. Pourtant, cela ne lui ressemble pas. Que tente-t-elle d’oublier inconsciemment ? A-t-elle vraiment voulu en finir ? Et pour quelle raison ? Il est vrai que son fiancé venait de la quitter pour sa meilleure amie. Les relations avec ses amis et sa famille apparaissent très complexes. Des éclairs de mémoire lui parviennent petit à petit, tandis que le Docteur Protheroe tente de l’aider.

Un thriller très prenant ! Et je ne suis pas sûre d’avoir bien compris la fin...
J’ai adoré la façon dont l’intrigue est menée, par petits bouts, alternant les points de vue.

Protheroe était bien plus intéressé par ce qu’elle n’avait pas mentionné. Il connaissait déjà tous les détails de l’histoire. Adam Kingsley les lui avait donnés au téléphone et ils figuraient également dans les notes rédigées par le psychiatre.

Envoyé à Zen2zen62 pour le relais été 2012.

Posté par Chrysalise à 22:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


01 juillet 2012

Khazanov : L'heure du roi

 

lheure du roiL'heure du roi

Une fiction d’un peu plus d’une centaine de pages qui narre l’occupation d’un petit pays par l’Allemagne nazi, la vie du Roi et de son peuple.

Je n’ai pas beaucoup accroché à cette histoire, sauf aux deux derniers chapitres qui rapportent l’acte absurde – ou pas – du Roi. L’intérêt de ce roman est le contexte où il a été écrit, d’où l’importance de la note écrite par Elena Balzamo : l’auteur vivait en Russie où le terme « Juif » était interdit de prononcer, où la censure faisait rage.

Le roi éprouva un immense soulagement. Ils portaient tous des brassards : le signe de la tarentule que tout le monde connaissait grâce aux chroniques de l’actualité et aux photos dans la presse. Un individu aux bottes luisantes, un monocle enfoncé dans l’œil, avançait à sa rencontre.

Ring lancé par C-Maupin. Reçu de Menelwe. Envoyé à MamanLili.

Posté par Chrysalise à 22:20 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

30 juin 2012

Livres discutés sur ce site

hamster_de_biblio_2

A

Albom Mitch : Les cinq personnes que j'ai rencontrées là-haut
Asimov Isaac : Fondation
Avril Nicole : Le Roman d'un inconnu

B

Beigbeder Frédéric : 14.99 €
Besson Luc : Arthur et les minimoys/Arthur et la cité interdite
Block Lawrence : Un ticket pour la morgue
Brasme Anne-Sophie : Respire
Brice Michel : La permission de Minuit
Bushnell Candace : Sex and the City

C

Carr Caleb : L'aliéniste, L'ange des ténèbres
Colette : Le pur et l'impur
Colwin Laurie : Une vie merveilleuse
Cook Robin : Chromosome 6

D

Dansel Michel : Nos frères les rats
Depardieu Gérard : Lettres volées
Djian Philippe : 50 contre 1
Dubois Jean-Paul : Vous plaisantez, monsieur Tanner

E

Eckhart Maître : Conseils spirituels
Ensler Eve : Les Monologues du vagin
Ernaux Annie, Marie Marc : L'usage de la photo
Evanovich Janet : La prime

F

Fielding Helen : Le journal de Bridget Jones, L'âge de raison
François Jocelyne : Les Amantes

G

Gavalda Anna : Je voudrais que quelqu'un m'attende quelque part, Je l'aimais
Green Jane : Les millefeuilles de Lucy
Guène Faïza : Kiffe kiffe demain

H

Hébrard Frédérique : Le Grand Batre
Hessel Stéphane : Indignez-vous!

I

Inoué Yasushi : Le Fusil de chasse

J

Jackson-Braun Lilian : Le chat qui flairait une piste
Jardin Alexandre : Le Zèbre
Joffre Emeline : Requiem
Jollien Alexandre : Eloge de la faiblesse
Jonasson Jonas : Le vieux qui ne voulait pas fêter son anniversaire

K

Khazanov Boris : L'heure du roi
Krantz Judith : L'Amour en héritage

L

Lanzmann Jacques : Le Lama bleu
Leloup Jean-Yves : Un art de l'attention

M

Martin Valerie : Maîtresse
de Maupassant Guy : La Maison Tellier
Melville Herman : Moby Dick
Mendoza Eduardo : Sans nouvelles de Gurb
Merton Thomas : La sagesse du désert
Modiano Patrick : Un pedigree

N

Nimier Roger : Les enfants tristes
Nooteboom Cees : Mokusei!
Nothomb Amélie : Antéchrista, Hygiène de l'assassin, Journal d'Hirondelle

O

Orsenna Erik : La grammaire est une chanson douce

P

Perret Jaccques : Le vent dans les voiles
Perréal Lydia : J'ai vingt ans et je couche dehors
Pingeot Mazarine : Le cimétière des poupées

Q

Quignard Pascal : Terrasse à Rome, Tous les matins du monde

R

Radiguet Raymond : Le diable au corps
Rémy Yves et Ada : Les Soldats de la Mer
Rose Jackie : Comment j'ai trouvé le prince charmant...
Ryck Francis : Le prix des choses

S

Sarna Igal : L'HOMME qui était tombé dans une flaque
Scott Ann : Poussières d'anges
Shaffer Mary Ann & Barrows Annie : Le Cercle littéraire des amateurs d'épluchures de patates
Strougatski Arcadi et Boris : L'arc-en-ciel lointain
Süskind Patrick : Le Parfum

T

Troyat Henri : Viou

U

Undset Sigrid : La femme fidèle
Uyterlinde Judith : Chronique d'un désir d'enfant

V

Valdès Zoé : Miracle à Miami
Van Cauwelaert Didier : Corps étranger

W

Walters Minette : Lumière noire
Wassmo Herbjorg : Voyages
Wharton Edith : Le Temps de l'Innocence

X

Xinran : Funérailles célestes
Xi Yang : La Shampouineuse

Y

Yoshimoto Banana : Dur, dur

Z

Zatèli Zyrànna : Le Vent d'Anatolie
Zykë Cizia : Alixe

 

Posté par Chrysalise à 11:38 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

25 juin 2012

Jonasson Jonas : Le vieux qui ne voulait pas fêter son anniversaire

Le vieux qui ne voulait pas fêter son anniversaire

le vieux

Un centenaire décide de fuguer de sa maison de retraite le jour de son anniversaire. A la gare routière, sans réfléchir, il vole une valise appartenant à un truand. Sa fuite va l’amener à rencontrer des personnes qui vont le suivre. Le groupe se retrouve poursuivi par un gang et la police.

J’ai adoré cette aventure, suivre ce centenaire avec ses amis dans leur fuite, découvrir la longue vie de ce retraité qui a rencontré de nombreux personnages historiques. Ce roman est riche en humour, complètement décalé, mais ses invraisemblances sont de vraies pépites de positivisme.

Le car 202 arriva devant l’entrée du terminal quelques secondes après que le jeune homme eut fermé la porte des toilettes derrière lui. Allan regarda le car puis la valise, puis le car, puis à nouveau la valise.
Cette valise a des roulettes, se dit-il. Elle a aussi une poignée pour la tirer.
Et Allan se surprit lui-même en prenant une décision lourde de conséquences, comme nous le constaterons par la suite.

Ring créé par Mariesg. Reçu de C-Maupin. Envoyé à Icila.

Posté par Chrysalise à 22:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

06 juin 2012

Evanovich Janet : La prime

la prime

La prime
Stéphanie Plum se retrouve sans boulot et sans le sou. Suivant le conseil de ses parents, elle fait appel à son cousin pour lui trouver un emploi dans son entreprise de chasseurs de prime. Sauf qu'au lieu d'aider au secrétariat, la voilà directement sur le terrain.
Coup du sort, son premier dossier concerne un "ennemi" d'enfance, Joe Morelli, un tombeur qui s'est bien fichu d'elle et que Stéphanie a écrasé avec sa voiture pour se venger. Il est accusé de meurtre, mais cela ne lui fait pas peur, elle fonce tête baissée.

J'ai adoré! Je me suis marrée! Un livre léger, bourré d'humour, qui se lit très facilement. On ne s'ennuie pas!!!
Cette histoire a été récemment adaptée au cinéma avec Katherine Heigl dans le rôle de Stéphanie Plum.

Je restai assise un moment, me sentant bête et inutile. Et si Morelli est chez lui? Qu'est-ce que je fais, je le menace d'aller dire à sa mère qu'il refuse de me suivre gentiment? Ce type était recherché pour meurtre. Il risquait gros. Je n'imaginais pas qu'il puisse me faire du mal, mais j'avais très peur de passer pour une conne. Non que cela ne m'ait jamais empêchée de foncer tête baissée dans des projets foireux... comme mon mariage malheureux avec Dickie Orr, le couillon de service.

Création d'un ring. Envoyé à Mariesg.

Posté par Chrysalise à 15:43 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

16 mai 2012

Rose Jackie : Comment j'ai trouvé le prince charmant...


prince

Comment j'ai trouvé le prince charmant...
Holly, presque 30 ans, travaille dans un petit journal local où elle tient les rubriques de nécrologie et des petites annonces. Sa vie amoureuse et professionnelle la désespère. C'est alors que lui vient l'idée de chercher le mari parfait... millionnaire!

Le ton est très léger. Un roman de gare. J'ai trouvé que l'histoire tirait beaucoup trop en longueur. Les dialogues manquent de substance. Finalement, je n'ai accroché qu'au dernier quart du livre.

Dans ce patelin, pas moyen de trouver ne serait-ce qu'une chaîne de porte-clés Louis Vuitton! De toute façon, je n'aurais pas les moyens de me la payer. Je déteste Buffalo, j'ai l'impression de commencer à me faire vieille à vingt-huit ans! Oh et puis zut! Ah quoi bon me taire? J'ai besoin d'un petit ami! Peut-être que ce n'est pas bien mais c'est comme ça. J'ai envie d'être amoureuse, tu n epeux pas imaginer à quel point. C'est pathétique, je le sais, mais je suis prête à rencontrer l'homme de ma vie. J'en ai ma claque de faire semblant d'être au-dessus de ça.

Ring créé par Kate-74. Reçu de Menelwe. Envoyé à Potame.

Posté par Chrysalise à 15:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]